Menu

Face au projet de stade de Basket, lancement d'une pétition et d'un collectfi citoyen

Rédigé le Lundi 16 Novembre 2020 à 21:41 | Lu 22 fois


Le collectif Bir-Hakeim à Boulogne-Billancourt

Pendant les municipales toutes les listes proposaient, en cas de victoire, de revenir sur le projet de stade de basket initié par le maire de Boulogne Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, lors de son précédent mandat.

Après la ré-élection de ce dernier, nous avons décidé de discuter ensemble des moyens de nous opposer à ce projet, décidé sans concertation des habitant·es.

Avec des membres d'autres partis politiques (dont le Parti socialiste, Place Publique...), des élu·es (dont Pauline Rapilly Ferniot, élue EELV) et anciens élus au conseil municipal, et des associations environnementales et citoyennes locale (Nous Sommes Boulogne), nous avons décidé de créer le collectif Bir-Hakeim, et de lancer une pétition.

Vous pouvez la signer ici : https://www.change.org/p/pierre-christophe-baguet-pour-un-am%C3%A9nagement-concert%C3%A9-et-durable-du-dernier-terrain-du-trap%C3%A8ze-%C3%A0-boulogne-billt-3ec55413-af9d-4591-9237-b1c1534302e1

Le texte de la pétition

Prochainement, en pleine ville, la municipalité a prévu de construire un immense stade de basket couvert. Un projet pharaonique au coût estimé de 72 millions d’euros, décidé sans aucune consultation des habitants.

Le stade, d’une capacité de 5000 places, est prévu pour accueillir l’équipe professionnelle de basket Metropolitans 92, achetée à la ville de Levallois l’année dernière.
Dans une ville manquant cruellement d’espaces verts, et alors que d’autres équipements sportifs de même capacité existent déjà à proximité, ce stade va dégrader les conditions de vie des Boulonnaises et Boulonnais :

1) La localisation est inadaptée :

Un quartier dense, à proximité de la Seine musicale, qui ne pourra pas absorber le surplus de circulation les soirs de match. Le futur stade se situe aux abords de deux rues à sens unique, une voie piétonne, deux écoles, un lieu de culte et de nombreux immeubles d’habitation.
Un terrain triangulaire de 5000 m2 sur lequel la construction d’un stade de 5000 places sera épouvantablement contrainte. Le Palais des sports Robert Charpentier (Issy les Moulineaux), le stade Pierre de Coubertin (Paris), ou encore le Colisée (Châlons-sur-Saône) font respectivement 1700, 4000 et 5000 places et aucun ne rentrerait dans cet espace.

2) Un projet d’un autre temps, un contre-sens environnemental

Alors que l’urgence est à la végétalisation des villes, ce projet va poursuivre l’artificialisation des sols et déroger à l’obligation de mettre des espaces verts au centre de la nouvelle construction.

3) Beaucoup d’argent et peu de démocratie

Aujourd’hui le coût du projet est estimé à 72 millions d’euros, et ce, sans compter les coûts d’exploitation annuels ; la subvention municipale de l’équipe de basket est, elle, de 1,15 million d’euros par an.
Nous demandons que ce projet, voté en catimini  par le conseil municipal en 2019, soit stoppé et que le terrain fasse l’objet de projets alternatifs après une large consultation des habitantes et des habitants.
À ces questions s’ajoute la question du sport que nous voulons. 1,15 million d’euros pour la seule équipe de basket c’est beaucoup comparé à la subvention annuelle de l’ACBB : 2,4 millions pour l’ensemble des 33 sections sportives. Permettre et encourager la pratique du sport à Boulogne-Billancourt passe par le soutien à nos associations et non par l’investissement dans une équipe professionnelle sans lien avec notre ville.

Signez la pétition

Si comme nous, vous souhaitez être consultés pour l’aménagement de ce terrain sur la place Bir-Hakeim, signez la pétition, partagez notre appel, et rejoignez le collectif Bir-Hakeim, pour un aménagement concerté et durable du dernier terrain libre du Trapèze.

Signer la pétition




Photos Campagne 2020
Congrès National
Dernier mandat pour le climat
Tractage du dimanche matin
Réunion de travail
Un mardi au bistrot du marché
Accompagner l'installation de jardins partagés