Menu

La tribune que vous ne lirez pas dans le BBI

Rédigé le Jeudi 3 Septembre 2020 à 10:45 | Lu 140 fois

Le maire a imposé une modification du règlement intérieur du conseil municipal et a divisé par 4 la taille des tribunes. Nous avons donc une mini tribune dans le BBI, et voici la version longue.


Profondément attaché·es à notre ville, à son cadre de vie et au bien vivre ensemble, nous sommes disponibles pour vous écouter et vous représenter durant notre mandat.

Lors du précédent mandat, chaque groupe disposait d’un local pour vous recevoir. Ce n'est plus le cas, car le Maire a préféré réunir l’ensemble des groupes minoritaires, qui représentent 44% des électeurs, en un seul local, mais nous ferons tout notre possible pour vous recevoir dans les meilleures conditions.

La crise du coronavirus et l’été caniculaire que nous venons de vivre nous rappellent qu’il est urgent de mettre l’écologie, la préservation de la biodiversité et la solidarité au cœur des politiques publiques. Ce n’est malheureusement pas le chemin choisi par la majorité municipale.

Ainsi, nous déplorons que les trois enquêtes publiques sur l’avenir de l’Île Seguin, l’aménagement du dernier terrain du Trapèze, le traitement des berges, et le choix des équipements aient été lancées en plein été, quand les Boulonnaises et les Boulonnais étaient le moins présent·es. Au nom de notre groupe, Rémi Lescoeur avait dénoncé cette organisation lors du Conseil municipal du 9 juillet (voir la vidéo ci-dessous)

Grâce à la mobilisation de plusieurs associations défendant l'environnement et notre cadre de vie, celles-ci ont été prolongées de deux semaines. Maintenant closes, il est possible d’en lire l’ensemble des remarques et un rapide tour des avis déposés le confirme : les habitant·es aspirent à autre chose que la densification et la bitumisation à l’excès des sols de notre ville.

Enfin, nous regrettons le manque de transparence qui marque ce début de mandat. Le Maire a décidé de réduire les moyens de l’opposition. En nous faisant passer d’un local par groupe à un local pour l’ensemble des groupes, en divisant par quatre la taille de nos tribunes, en ne communiquant pas de planning prévisionnel des Conseils municipaux, en n’indiquant pas les coordonnées des élu-es minoritaires sur le site de la ville… le Maire fragilise un peu plus l’exercice de la démocratie locale. Nous espérons que « les nouvelles et bonnes intentions » que le maire se fixe en cette rentrée soient l’occasion de mieux traiter l’opposition.

Nous vous souhaitons une bonne rentrée, espérant que chacun·e retrouve une organisation sereine.

Intervention de Bertrand Rutily puis Remi Lescoeur (à partir de 4 minutes 40)



 




Photos Campagne 2020
Congrès National
Dernier mandat pour le climat
Réunion de travail
Tractage du dimanche matin
Un mardi au bistrot du marché
Accompagner l'installation de jardins partagés